Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 11:13

Je viens d'écrire un nouveau poème dont l'idée m'est venue en discutant avec mon acuponcteur (comme quoi, un poème peut naître de n'importe quoi mais il a toujours un rapport personnel quelque part) ,fidèle ami qui m'a SAUVEE durant la phase la plus noire de mon existence par son art et son implication personnelle, médicale et humaine tout simplement, son sens commun aussi et son expérience.


J'aime bien être très alusive dans mes poésies et je vous laisse deviner de quoi il s'agit au fond.


Question technique, j'aimerais bien savoir comment faire un fond uniforme, comme avant dans mes articles, mais cela ne semble plus possible avec la nouvelle version d'overblog. Aors je vous prie d'accepter le fait que mes articles ne soient plus aussi joli ! ... Je le regrette beaucoup et vais investiguer ultérieurement car ce WE j'ai a nouveau une lecture et petite exposition de peintures et donc pas le temps!!






LES VIEILLES PANTOUFLES




Les vieilles pantoufles

s'enfilent volontiers;

profilées juste, sans aspérités, c'est le pied!

On est en sécurité, bien au chaud, protégés;

le monde extérieur est si éloigné,

c'est du coton dans le coton.


À toute heure on les enfilent volontiers;

pas de problèmes ..., ça glisse tout seul;

elles sont moelleuse à souhait

comme du chocolat au lait,

doux, crémeux; elles nous enrobent,

ne posent pas de questions, ne causent pas de regrets;

elles coopèrent à l'idéal plaisir des sens

et sont de concert lorsqu'il s'agit de rêver

de douceur.

Sensuellement même elles se prêtent à des heures de langueur

bien au chaud, sans heurts.

les orteils s'étalent ...,

on n'y est ni à l'étroit, ni coincé

car les vieilles pantoufles sont si accueillantes ...


Elles sont le refuge où se racontent les belles histoires intimes,

celles dont on ne parlent même pas aux intimes

car les vieilles pantoufles sont de l'ordre de l'enfance,

les plus imtimes des références.


Allez ... et on les défoncent encore un peu plus ...

Allez ... et on les usent encore un peu ...,

y creuse son empreinte, y plante sa détente.

Comme dans le fauteuil préféré,

on s'y assied, s'y laisse couler,

s'y vautre encore une fois, à répétition ma foi, ... délices ...!!

Et elles tiennent! Nous contiennent, répondant à nos assauts.


Les vieilles pantoufles ... y rien de meilleur que ça!





Et voici l'aquarelle, juste comme ça, pour le plaisir d'une jolie aquarelle que tout ceux qui l'ont vues, aimen bien.






LE MIRAGE OU L'ANGE






Partager cet article

Repost0
16 novembre 2008 7 16 /11 /novembre /2008 11:12


Un petit compte rendu du

Festival de poésie des Poètes de la Cité (Genève) du 28.10. 08



durant lequel j'ai eu l'honneur d'interpréter 20 poèmes de nos membres avec accompagnement au violon
 d'Ima-Karina Flores Alvarez..




 Tous les poètes furent contents de mon interprétation et ce fut un réel plaisir, honneur pour moi de me couler dans leurs textes. Il fallut atteindre l'essence de chaque poème afin d'en  révéler l'âme (c'est ce qu'un des poètes m'a dit ...) et de la rendre à travers la voix, l'intonation et la gestuelle. Les silences, les pauses sont très importants; une aération musicale adaptées aérè entre les lignes et souligne l'ambiance générale car j'avais partagé les poèmes en sections, comme amusants-légers, mélancolique-triste (questionnement sur la vie, la mort..)  et de révolte contre l'injustice, le sens de l'humain, de soi-même - les grandes questions qui agitent les poètes, la trame de base étant toujours l'amour dans toutes ces facettes.

Le silence en début de récital est le meilleur moyen pour capter l'attention de l'audience et ensuite il s'agit de ne pas lâcher le publique - une tension palpable que je ressents très fort qui est en moi dans ces moments-là se transmet apparemment et je sens réellement qu'ils sont captivés soit par un silence total durant jusqu'à la fin - un hommage en somme - ou alors des applaudissements après chaque poème. Je comprends maintenant les acteurs qui disent que chaque soir le publique est différent. Avant l'heure, on tourne en rond et l'anxiété monte, on est incapable de faire quoique ce soit de concret et après, c'est le dégonflement, l'adrénaline qui tombe et on est à nouveau tout flagada durant jour en tout cas....

Il y eu environ quatre-vingt dix personnes présentes. L'expositon de peintures et le diaporama de notre société littéraire eurent aussi du succès et je reçus des commentaires élogieux sur mes aquarelles.

Voilà, ce fut un bel après-midi! Et maintenant, dimanche prochain j'en aurai un autre


au Lyceum Club Internation de Genève,
3 Promenande du Pin (Vieille Ville) dimanche 23 à 11h.
15 de mes poèmes amusants
.




Vous êtes cordialement invités!! C'est une exposition de Noël et il y aura d'autres exposantes, quelques un de  mes tableaux, des gâteaux fait maisons, et un accueil chaleureux.






Partager cet article

Repost0
12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 11:03
Ayant de la suite dans les idées ...


après la peinture sur la CONCEPTION, voici le poème correspondant,  la conception du point de vue de l'homme.

enfin je ne peux que me l'imaginer bien évidemment ... mais je connais quelqu'un très très bien et je sais que certains hommes ressentent très fort le désir d'enfant, tout autant que les femmes et en éprouve un plaisir intense.

La religion compte aussi car dans certaines, il leur très fortement inculqués qu'il sont là pour procréer eux aussi et non seulement les femmes. C'est plus qu'une question d'avoir un héritier, de continuer la famille, la race, etc... tout ce que l'on veut le nommer, de fierté, de laisser sa trace après la mort. C'est un devoir, une suite logique, et
un

GRAND PLAISIR AUSSI TOUT AUTANT QU'UNE RESPONSABILITE A ASSUMER,


car il s'agit bien de responsabilité a assumer pour toujours - ON EST PARENT JUSQU'A LA FIN!!


J'en ai un peu marre parfois que les femmes veulent tout accapparer, cela n'est pas bon pour la vie de couple mais c'est ainsi que ça fonctionne apparemment .... la faute à qui, allez savoir!




SA GRAINE


Sa graine il a semé
Il est comblé
dans celle qu'il a choisie elle pousse, s'agrandit
Il en jouit
L'entend germer, se mouvoir, répondre à sa voix, sa main
sur le ventre replet

Sa graine il a semé
dans l'antre de sa bien-aimée
elle est accueillie, et nourrie

Heureux, il est dans le secret de l'éternlle humanité
puisque sa graine il a semé
il est comblé

Partager cet article

Repost0
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 08:24


Voici l'INVITATION

AU FESTIVAL D'AUTOMNE DES POETES DE LA CITE DE GENEVE, 2008,
 



  Association de poètes sans aucun     courant littéraire défini,  mue par son ouverture d'esprit, liberté d'expression et esprit international

Le samedi 8 novembre à 14h30
au 14 chemin Palud, Prégny, Chambésy,
 villa privée, au sous-sol, à l'arrière de la maison,


Le chemin Palud part à gauche du Château de Rothschild et la villa est sur la droite, avant une grande propriété, au début du chemin de
Palud.


Je fus chargée d'organiser ce Festival ainsi que d'interpréter les 21 poèmes (dont deux des miens) des auteurs me confiant leurs textes.

Un travail de comédienne, en somme,


qui me passionne car chaque poème est un monde dans lequel j'entre à petits pas afin de me l'approprier doucement. Ce sont les bébés de leurs auteurs, ce sont de petits parts d'âme que l'on me confie et j'en suis très honorée.

J'ai groupé les poèmes par ambiances en débutant par le groupe des légers et humoristiques; suivent les poèmes nostalgico-tristes et on termine par ceux de révolte - un des thèmes favoris des poètes avec l'amour qui transparaît partout, bien évidemment!!


Je n'ai eu une qu'une semaine pour préparer le tout et je peux vous dire que ce fut le stress.artistique!!! En plus, je devais aussi préparer le programme, l'envoyer, etc... écouter les poètes anxieux car ils ne me connaissent pas si bien que ça - c'est le  bouche à oreille qui a fonctionné je suppose, quelques uns étant venus m'écouter à mon dernier récital et restés convaincus de mes capacités d'interprétation.

Demain la jeune violoniste, originaire du Vénéuéla,  viendra pour une répérition chez moi. jJ lui ai donné les indications nécessaires - où et quoi jouer - et j'espère qu'elle sera au point!. Je lui ai proposé de jouer des compositeurs d'Amérique latine , j'en connaîts d'excellents, pas trop typés bien évidemment, ce n'est pas le style des poèmes, et j'espère que tout va s'imbriquer de façon harmonieuse.

La question de la durée de la lecture est aussi importante car il y a mon interprétation de 21 poèmes, la musique et la lecture des poèmes lus par les auteurs eux-mêmes, ce que l'on nomme tréteaux libre. Le tout ne doit pas faire plus qu'une heure et demie!

Bref, ce fut une semaine à 1000 à l'heure avec tout le reste qu'il fallait aussi assumer. Ma fille en clinique, mes cours, des poèmes qui affluent dans ma tête, l'envie de reprendre la peinture - impossible encore - des visites bienvenuse pour changer l'ambiance - bref, la vie qui court .... mais


JE ME REJOUIS ET VOUS ATTEND SI VOUS AVEZ UNE ENVIE DE POESIE - CE SONT DE TRES BEAUX POEMES!!!

Il y en a deux des miens

Le Récital sera suivi d'une RECEPTION durant laquelle on pourra regarder

 l'EXPOSITION DE TABLEAUX POETES-PEINTRES, dont moi... et un

DIAPORAMA de l'association


VOUS ETES LES BIENVENUS MAIS VENEZ TÔT CAR LES PLACES SONT LIMITEES!

Partager cet article

Repost0
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 18:56



CONCEPTION




Ceci est une de mes aquarelles pour ARLETTE qui apprécie tant mes aquarelles au point d'en faire un diaporama et de me l'envoyer., comme elle me le demande dans son commentaire Je l'en remercie beaucoup!! Regardez aussi mon SITEWEB en RENOVATION (bientôt la nouvelle version!!)


(WWW.REVES-REALITES.COM)



 où vous TROUVEREZ TOUTES MES PEINTURES à ce jour. C'est très encourageant pour moi , cette appréciation!!

Comment représenter LA CONCEPTION en une image? .... Cela m'est venu tout d'un coup: deux formes très différentes, deux couleurs se réunissant en une troisième contenant les deux premières et un nouvel être est né!!!

Vous voyez le mouvement rapide  et sûr du pinceau qui est parti tout seul; je n'ai eu qu'à accentuer certains traits et surtout à ne pas en faire plus car cela aurait tout gâché. Le plus difficile est peuté-être même de savoir arrêter mais j'ai comme une voix intérieure qui me dit STOP!! Et j'obéis toujours car je râte très rarement une peinture NI un  poème.

Si on porte quelque chose à l'intérieur de soi, si on a quelque chose à dire, la voie s'ouvre et lorsqu'elle cela târit ou TOUT est dit, on s'arrêt automatiquement. C'est simple, alors pourquoi compliquer?? et se tracasser. Les oeuvres sont comme des bébés que l'on portent en soi!!

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 21:09

Avant de partir pour une semaine à Vienne en autriche, la ville de mon père, je vous mets l'image de deux très beaux masques - pour ceux qui aiment les masques car je constate qu'ils sont très regardés sur mon blog. En effet ils sont très spectaculaires. À l'époque je ne m'en rendait  pas compte mais maintenant quand les gens en voient dans mon appartement, ils les trouvent extraordinaires.



Malheureusement les photos laissent bien à désirer, je les avaient faites moi-même et ce ne fut pas mon fils qui en a photographié certain mille fois mieux. Mais ils furent vendus tout de suite, durant une très belle exposition à la vieille ville de Genève. L'un représente la lulne, très mystérieuse et énigmatique et l'autre le soleil très magnifique et imposant.

Bien évidemment j'ai modelé les visages moi-même d'après ce que je voulais représenter et les végétaux servent à illustrer le personnage. Il me fallait un énorme choix de végétaux, de feuilles pour trouver la chose adéquate, la feuille qui a pris la bonne forme en séchant. Je ramassais partout, séchais moi-même avec des techniques propres et peignais le tout avec des sprays, polissant, ponçant les visages jusqu'à ce qu'ils deviennent comme de la porcelais si cela correspondant au personnage. Un travail très très méticuleux et miraculeux car tout était dans l'imagination et les pièces se mettaient ensemble par miracle. Quelque chose à l'intérieur me disait "Stop" lorsqu'il fallait arrêter de peindre ou où il fallait coller (à la colle chaude) tel élément ou tel autre. Ce fut , entre autre , mon activité artistique d'avant la poésie et la peinture. Quelque chose de tout à fait unique qu eje ne peux plus faire maintenant par manque de place et je ne veut plus être si méticuleuse mais laisser sortir intuitivement.

Le premier masque mural représente La Lune est faite en feuille dont ne restent que les nervure, donc quelque chose de très léger, vaporeux. Certaines deuilles sont aragentées.  Il fait environ 70cm sur 80cm.

L'autre masque mural est  Le Soleil - Le Dieu Soleil  dans toute sa splendeur et mangificence avec un visage brûlant exhalant comme de la chaleur. le décor est en coques de grandes noix de coco je crois me souvenir et en feuilles de palmiers et autre, colorées. Il mesurait environ 1m et quelque par 1m et des poussières

Les personnes qui les ont acquis pour un prix certain ont eu le coup de foudre - la récompense pour l'artiste. C'est vraiment dommage que je n'ai pas de meilleure photos.

Je ne peux pas vous proposer des reproductions sous forme de posters de ces deux masques car les photos sont trop mauvaises mais vous pouvez en obtenir des autres photos de masques qui se trouvent dans ce blog.
Vous pouvez me contacter sur ce blog si jamais.




LA LUNE ET LE SOLEIL - MASQUES MURAUX FAIT MAIN ET UNIQUE - VENDUS




Partager cet article

Repost0
11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 11:29
Je vous avais annoncé mon RECITAL DE POESIE ET MUSIQUE  "DANSE AVEC LES MOTS" ...

Il s'est très bien passé et j'ai eu énormément de plaisir à interpréter mes poèmes, accompagnés par Les Fantaisies de Liszt sur des arias de l'Opéra de MOZART "LES NOCES DE FIGARO" que la pianiste EVA DE GENEVA a choisi comme accompagnement.

Environ 45 personnes,  majoritairement mon pubique, sont venus malgré le superbe temps en fin d'après-midi passer un moment de plaisir. Ils furent très concentrés et attentifs, ce qui est un hommage à mes vers et à la façon dont je les ai présentés. Et par la suite furent très généreux par leurs dons. C'est une grande récompense qui m'encourage beaucoup à continuer dans cette voie. De toute façon les poèmes coulent tout seuls et il m'importe de les partager puisqu'ils touchent certains et que la poésie est toujours encore aujourd'hui appréciée, certes par un publqiue limité mais fidèle. C'est une autre façon d'exprimer les choses de la vie, certes personnelle, mais universelle car nous tous vivons des choses semblables dont l'expression peut varier selon les natures. Il est question d'affinité comme pour tout ce qui conerne les relations humaines dans le sens large du terme Vous aimez un auteur, un présentateur de télévision ou radio, un film et cet actreur ou actrice qui vous présente un bout de vie, une expérience...Il en va de même dans un poème et la présence de la personne sur scène.

J'ai découvert aimer interpréter des textes et non seulement les miens. Très prochainement, lors du FESTIVAL D'AUTOMNE DES POETES DE LA CITE DE GENEVE, le samedi 8 Novembre prochain je lirai certes un de mes poèmes et, en plus, certains poètes m'ont confié leurs poèmes à interpréter. C'est un honneur et une confiance et je m'appliquerai d'autant plus à "entrer dans le monde" de leur poème, à rendre son ambiance, sa musique au mieux de mes capacités. J'AIME VRAIMENT!

Le contact avec le publique est aussi une chose intéressante. Un silence absolu peut étonner à prime abord, voir même inquiéter, déconcerter, mais, en fait, c'est la preuve que l'attention du publique est captivée, entière. C'est une récompense! Je ne sais plus quel grand violoniste a dit que la meilleure récompense après un concert était un moment de silence avant les applaudissements car cela veut dire que l'audience est complètement captivée, dedans.

Quant à moi, il s'agit de ne pas le laisser tomber, entre les poèmes, de ne pas casser le rythme, l'ambiance tout en variant les thèmes, d'interposer des poses justes, ni trop longues ni trop courtes. L'accompagnement musical est  important car il aère les poèmes tout en maintenant l'ambiance générale. Ainsi, c'est tout un travail de coordination, de complicité qui doit s'étalbir entre les deux interprètes sur lequel il faut travailler plus ou moins intensivement auparavant. Je comprends maintenant les gens de scène et tout le travail préparatoire, préliminaire nécessaire à une bonne production. Chaque détail compte!

Voici une photo de moi et de la pianiste prise par un ami lors de ce Récital. Heureusement qu'il a fait des photos par sécurité car celles prises avec mon appareil .... je les ai toutes effacées par mégarde!!!








Et voici un poème sur Le Stress car il y en a avant un spectacle et après on décompresse!





LE STRESS


Stress, ça presse et fait   "SSS" ...
comme une marmite à vapeur ça "HISSS",
lâche du leste
inon c'est l'explosion ou l'implosion

Stress ... action et par express
telle une locomotive (à vapeur bien évidemment et pas le TGV!)
lâchant ces touffes de fumées bleues avec un grand "S"
et les roues s'empressent
Excès d'énergie
obligeant à agir sans cesse

Stress, tu me presses
et je m'empresse
à retrouver une plage de calme
et décompresse




C'est un peu ça avant une représentation!


Partager cet article

Repost0
7 octobre 2008 2 07 /10 /octobre /2008 10:30
Vous pourrez bientôt visionner la


 NOUVELLE VERSION DE MON SITEWEB 
www.reves-realites.com



Vous verrez,  le site sera super! er je vous invite à le visionner dès qu'il sera prête (incesssament sous peu!). Cela a demandé beaucuoup d'heures de travail à moi et à l'expert qui a fait tout le travail technique: www.fusion-highlights.de.

Etant donné qu'il est de langue allemande, il a fallu tout traduire, expliquer dans cette langue que je maîtrise heureusement mais dont je connais mal le jargon électronique - donc quelques incompréhensions.

Ce fut l'occasion pour moi d'approfondir mes connaissances dans ce domaine également car j'aime comprendre ce qui se passe et apprendre par simple intérêt et aussi pour être à même de pouvoir gérer le site moi-même par la suite, finir les pages que je suis capable de maîtriser, perfectionner par la suite car il y aura encore d'autres peintures et images à ajouter, etc...



J'ai comme projet aussi d'ajouter la lecture par moi-même de quelques extraits de mes poèmes que vous pourrez écouter et rêver un peu... j'espère (il faudra encore attendre un peu, je crains pourtant ...)



J'espère donc que mon nouveau site vous plaira et qu'il vous distraira de vos préoccuaptions quotidiennes, vous apportera un peu de poésie dans votre vie. Peut-être aussi que le chemin de résilience d'une dame qui a vécu, traversé pas mal de tragédies, survécu et qui vit une renaissance à la vie après tout ça vous intéressera éventuellement. Une dame qui est resté vivante intérieurement, qui a oser faire face, qui se bat quotidiennement pour être une femme valable, aimante et pleine d'optimisme malgré tous les événements douloureux dans lesquels elle aurait pu s'enterrer, s'engluer et vivre avec pour le restant de sa vie. Non! elle en a fait un raison, une obligation de vivre pleinement, un terrain pour le changement. Les tragédies, au contraire, l'ont obligée à construire du neuf, à se reconstruire une vie, à trouver l'essentiel, voir le beauté partout dans l'homme, dans l'amour et à refuser de se laisser couler dans la rancoeur, les regrets, la souffrance perpétuelle comme planche de salut. Les tragédies lui ont aussi donné un nouveau sens à  la vie - celui du partage et la possibilité d'aider certains, raison de ce blog et du site au départ, ce qui s'avère être le cas. J'en suis très reconnaissante!!

Finalement, il me fut donné la chance de pouvoir

"TRANFORMER EN UN BIEN LA SOUFFRANCE ET LE MALHEUR QUI ONT JALONNES MA VIE DEPUIS LE DEBUT" GRÂCE AUX DONS QUE LA NATURE M'A DONNES AU DEPART! MON ÂME SAVAIT QUE JE POURRAIS LE FAIRE ET J'AI FAIT CONFIANCE AU GRAND ORDINATEUR LA-HAUT! -

c'est bien tout ce qui me restait à un moment donné!

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 21:01


les rochers sur lesquelles j'aimais bien aller m'asseoir, en face à la mer, pour rêver un  peu


QUELQUES PHOTOS DE MES VACANCES EN TURQUIE QUI FURENT ABSOLUMENT PARFAITES DE TOUS POINTS DE VUE ET UN POEME PARLANT DE CE QUI PEUT SE PASSER DURANT CETTE PERIODE BENIE!


La mer était déchaînée les deux derniers jours et on ne pouvait pas y entrer pour cause de vagues trop hautes, rapprochées et puissantes. Ca n'a pas l'air en photos mais plusieurs personnes téméraires, dont moi, se sont légèrement blessées Je croyais pouvoir utiliser la même technique que pour les grands rouleaux. réguliers et lents du Pacifique que je connais, mais non ... la Méditerranée est tout autre et puissante à sa façon...




Les rangées de palmiers dans l'énormeet  magnifique parc de l'hòtel, bien soigné avec tout et tout pour grands et petits. rois piscines, terrain de foot, basket, tennis, karate, huttes où se pratique les massages Thaï, toboggans effrayant pour les petits, boutiques, des bard encore et encore, je ne sais plus combien de restaurants, grand parcours de jogging, des shows d'une excellente qualité le soir (les moines du monastère de Kaolin qui font ces trucs à base de Ki gong incroyables comme tapper avec un gros bâton sur la tête d'un homme sans laisser la mondre égratignure ou qu'il se couche sur une épée tout en reposant sur un lit de fakir avec un bonhomme couché sur lui par-dessus l'épée sans que cette dernière le transperce le moins du monde, des virevolte savec des sabres à un rythme infernal, des sauts pas possible,;une troupe de petites Thaïlandes avec les assiettes en équilibre sur des bâtons qui virevoltaient dans tous les sens , et avec des parasols en papier comme on en recevait autrefois en miniature sur les glaces, ainsi que de l'équilibrisme avec des chaises ou tables, etc...

l'hôtel s'appelle LE CLUB BLUE WATERS CLUB  à SIDE, près d'ANTALYA. Je peux vous le recommander. Il a aussi un centre Wellness fabuleux (hamam, massages traditionnel sturc - les meilleurs à mon avis ainsi que massages thérapeutiques et ils découvre vraiment de suite vos blessures même les plus cachées et invraisemblables - un monsieur m'a raconté de sa nécrose de la hanche - vue et reconnue de suite sans radio ni rien ... ); j'en ai bien j'ai profité!



Une partie de la piscine principale, enfants. Partout des bars et des fauteuils de qualité, pas en plastique, de suisse d'ailleurs quelqu'un m'a dit.















Encore les palmiers, plus grands. Peut-être que je les utiliserai pour un tableau ...








Dans le parc quelque part ...







Et le ponton sur lequel je faisais les bains de soleil, toujours avec une petite brise, un bar (d'ailleurs il y avait partout de quoi se désaltérer sur la plage, grande et longue, de sable. L'eau devient vite profonde et depuis le ponton on descendait directement dans le profond pour nager - ce que je voulais justement. Le calme, la mer, la paix et la beauté ... WHAT ELSE?    ET UN NESPRESSO EN PLUS .... et le super beau maître nageur à côté ... non pas Cloney... et

ainsi que les huttes où l'on pratique les massages thaïlandais et la plage avec ses alignements de chaises longues couvertes ... sable fin, petits galais uniquement j,  , donc pas de problème!à l'entrée de la mer



Karaté matinal ...




 LA GENTILLESSE ET CORRECTITUDE DE TOUS LE PERSONNEL - TOUJOURS AVEC UNE PETITE TOUCHE EN PLUS, GRATUITE ET PAS PESANTE NI COLLANTE MEME LORSQU'IL S'AGIT DE VENDRE.





Et voici le poème. écrit l'année passée je crois.








UNE INSOUCIANCE DE VACANCES


Il me fait ressentir
une légéreté, un plaisir,
l'insouciance des vacances
quand tout est possible, sans conséquences,
lorsqu'on est soi-même sans se poser de questions,
simplement en communion
avec celui qui nous plaît,
nous met à l'aise
et se donner en douceur émouvante devient une évidence

Il me plaît, je lui plais, je le sais
c'est tout ce qui compte

Une gaieté insouciante de vacances
balaie les lourdeurs qui m'effayent
je crois bien que l'été est arrivé
dans mon coeur esseulé
je vais le lui donner
je sais qu'il le ménagera
et de tendresses ardentes l'enrobera
tant que l'été en nous brillera







Vous me dirai que c'est bien joli mais ça peut arriver et même encore mieux que ça!


Et moi et moi .... avec un monsieur rencontré les derniers jours, seul comme moi; on s'est tenu vaguement compagnie et on a fait les fous à la disco.

Partager cet article

Repost0
27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 10:27
Oui, aujourd'hui le moral est tout d'un coup tombé en dessous de zéro,


J'AI LE GROS BOURDON COMME ON DIT et la vie semble bien grise ...


Ma fille en clinique à nouveau et ça ne semble pas donner le tour, la vie qui passe
 .... et demain mon Récital de Poésie - on me prédit un succès assuré  mais rien n'est jamais assuré et la poésie, vous savez, ce n'est pas ce qui attire les foules et je suis une royale inconnue à Genève, enfin plus tout à fait il faut dire, mais loin d'être une star pouvant compter sur 100 personnes. Et les Genevois sont des gens si occuppés, si gâtés car il y a tellement d'événements dans cette ville, un si grand choix; et ce qui est présenté sur un plateau, donc à proximité attire moins que ce qui est loin, représente une aventure.

Bref, il faut que je me mobilise, répète ces poèmes une dernière fois et me coule dedans. Que j'aille voir ma fille en clinique ce qui est loin d'être une joie etc...

Entretemps. régalez-vous d'un poème vraiment noir de ma part, moi l'optimiste, la Forte comme dit tout le monde, moi la brave, l'exemple de la famille, etc....ça m'arrive aussi ...





Poésie écrite début 2005... CE N'EST JAMAIS FINI ET LA  VIE EST UNE LUTTE CONSTANTE AVEC DE PETITS MOMENTS DE REPIT, AU MIEUX DE PLUS GRANDES PLAGES DE PETITS BONHEURS ...





SCIURE DE SCIE


Colère, noire mégère justicière
tu te déchaînes à nouveau dans mes artères

Rage, tu laboures ce terrain vague
dans mon âme qui divague

Cri de douleur silencieux
montant vers les cieux
lorsque la scie taille dans les entrailles
et gicle la sciure des vieilles blessures.
Griefs, remords, regrets
sont comme un stylet
s'enfonçant d'un coup dans mon gilet.
Encore ces questions ... des réponses ... jamais!
Tout est neuf comme un sou
et encore cette fois je retombe dans le même trou

Pourtant le passé s'est tassé
et quoiqu'il en soit l'on ne peut le changer
uniquement le désarmorcer, le décanter
afin que ne subsiste que la pure liqueur
des heures de bonheur

Mais il suffit que passe
ce qui mena à l'impasse
et remonte la lie des profondeurs de l'inconscient
dont je ne suis pas conscient
Ainsi faut-il des événements me remémorant
l'ancien temps pour que s'envolent au vent
ce qui pesait encore inconsciemment




Tranquilisez-vous le prochain article sera sur mes vacances en Turquie! Photo de haies de palmiers, mer etc... très beau séjour! Très bel hòtel, très belle mer, très belle température, très sympathiques gens ....

Partager cet article

Repost0

Articles Récents

Catégories