Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

22 janvier 2019 2 22 /01 /janvier /2019 01:11

 

LES SILENCES

 

Duveteux silence

volet claquant sur le matin neigeux

l'oiseau noir plane sur la vallée

les corbeaux picorent sous les sapins alourdis

traces de daims imprimées gracieusement

Il fait un froid sec

un ciel d'un libre bleu

J'inspire la beauté,

vois l'astre se lever et darder ses milles feux

 

Duveteux silence

les rideaux j'écarte doucement sur un matin neigeux

balcon recouvert d'un manteau blanc

la ville est endormie encore un peu

le temps s'arrête un instant

l'homme est saisi de merveilleux

les bruits des humains sont silencieux

les pas précautionneux s'estompent sourdement

la vie reprend

 

Duveteux silence

d'un matin neigeux

la forêt est mystère en noir et blanc

j'écoute le silence du repos

une branche craquant, l'oiseau sifflant, le lièvre sautillant,

les sapins racontant des fables à eux

mes pas s'enfoncent dans la blanche poudreuse

je goûte, comme d'antan elle fond toujours

enfance ... ,

ramasse et lance une boule de neige

souvenirs ... ,

m'en revient l'écho douloureusement heureux

 

Et ma petite encre de Chine pour accompagner le poème

 

 

Partager cet article

Repost0
20 décembre 2018 4 20 /12 /décembre /2018 01:33

Joyeuses Fêtes à vous tous! Un tableau que j'ai eu l'idée de peindre hier... les flocons que nous attendons pour la veille de Noël, c'est tellement féerique. Portez-vous bien et tous mes meilleurs voeux!

Merry Christmas and a happy New Year to my english friends

et un petit poème de saison

FÉERIE HIVERNALE

Ciel bleu cristallin, arrière-plan

De cette féerie en noir et blanc

À l'éclat du diamant

Le soleil s'y miroitant en pâlissant

 

Yeux, l'enfance retrouvant

Avec émerveillement

Sourires, rires

Même chez les pires sbires

Ò, ce noir et blanc!

 

Les arbres,

Personnages de nos rêves les plus purs,

Se promènent dans ce monde en épure

Dans lequel on glisse comme dans Alice

Aux pays des merveilles

 

Nature dentellière en un éclair

Nous régalant le matin d'un silence profond.

Amortis sont les cris

De l'humanité en sursis.

Éblouis, nous restons ébahis

Devant cette estampe japonaise

Se déroulant à nos yeux soupirant d'aise.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2018 7 16 /12 /décembre /2018 18:28

 

DÉCEMBRE

Décembre,

mois des cendres

qui tombent telles des gouttes d’ambre

mort-dorées, larmes portées les années que je vous ai gardées

dans mon calice ou nul complice plus ne se glisse

car la vie doit rester lisse.

 

Le voile plus ne dévoile

à d’autres que les yeux de mon âme l’abîme que la douleur infâme

a creusé dans mon coeur diaphane

éploré par la perte de mon fils aimé.

 

Décembre,

je reste figée comme les matins enneigés

et mes racines plongent

dans le sous-sol fécond dont je puise mon élan

pour ce qui m’attend

mais qui pourtant toujours se dérobe.

 

Le printemps semble lointain,

le printemps quand tout s’épanouit et fleurit.

 

Pourtant je sais qu’il existe

Espérant, je persiste

J’en sens les prémisses qui se glissent dans les interstices

de cette terre glaise

et lentement la sève se lève

la pousse avec vigueur pousse

dans le silence de glace sous cette terre lasse

telle un brise-glace

se frayant un chemin sur cette banquise

de lave pétrifiée

par les années-souffrances de mon coeur en errance.

Une de mes acryliques pour le dier

 

Partager cet article

Repost0
3 décembre 2018 1 03 /12 /décembre /2018 00:21

A TEAR, A TEAR

A tear, a tear in life's sooring fare
A broken mirror
A face
A dark split, the past is hit
A face with blinded eyes
A wide mouth shut
Too much inside is cut
Life's sooring fare is slit.

A soul safely in retreat
Gazing out to the busy street
A torn heart to repair
Looking out to life's unknown fare
It isn't fair.

A blink, a wink, ...oh no, don't let me sink
Into a place that feels like space.

A silent tear, a tear I must repair
A face that doesn't fit
This unknown place that feels like space
The heart is split and hit
Never will it fix

 

One of those moments when you just don't feel with it, just not in phase with the world, your friends, your strangers, anyone, anything, anywhere... I can tell you it will pass but how long it will take is another story... your heart can heal but the scar will remain, maybe it'll not quite heal ever, then you'll just have to live with it, like me, compensate somehow ,like me and make the best of it, like me. It won't be worse than it is for others ...

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2018 3 21 /11 /novembre /2018 01:38

SOIRÉE DE PLUIE... Acrylique de 2010 Vendue avec le poème en prime

 

 

SOIREE DE PLUIE

 

Vague, vague à l'âme,

grise douceur diffuse, langueur...

Je regarde les gouttes glisser le long du carreau,

j'écoute la pluie ruisseler d'en haut.

La lumière du réverbère éclaire le chemin du présent,

luit entre le ruissellement.

La vie s'écoule telle la pluie, en un éternel mouvement.

Je me souviens, je m'immobilise

retenant cet instant entre avenir et d'antan... .

Vague nostalgie, vague anxiété...

Les gouttes s'égouttent lentement, finement

dans le présent.

La lumière se perd dans le mystère de l'avenir sous la pluie.

Le gris se noie dans une vague nostalgie.

C'est une soirée de fine pluie...,

s'écoulant dans mon présent.

 

 

 

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2018 4 20 /09 /septembre /2018 23:40

 

LE TEMPS PRÉCIEUX

Une de mes petites aquarelles pour dire que le s'écoule, alors profitons-en sans le laisser nous tyranniser

Le temps est précieux

puisque nous n'avons jamais assez de temps,

passons notre temps à courir après le temps

et si, par hasard, nous avons un peu de temps,

nous nous ennuyons et il faut vite combler ce temps

trop creux, c'est si fâcheux !

 

Que faire de ce temps libre si précieux ?

Mais le remplir au plus vite

pour ne pas le laisser filer dans le vide.

Il faut s'occuper car laisser vagabonder

l'imagination n'est guère prudent !

C'est tout juste admis aux artistes,

pauvres imprudents vivant d'eau fraîche

sans compter l'argent.

 

Le temps se mesure à sa valeur si variable.

Il est long, tellement long, lorsqu'on attend

et si court lorsqu'on est pressé.

Sur la plage, il s'allonge,

se déroule comme les roulis de la mer ;

Tandis qu'avant une entrevue,

l'anxiété nous pince le nez

et le temps s'étire à n'en plus finir.

 

Le temps sur terre diffère

tant de celui dans la stratosphère.

Ce ne sont plus des minutes ni des heures

point des secondes, ni même, comme dans les compétitions,

des dixièmes de secondes

dont il s'agit

mais d'années lumière,

on en perd tous les repères!

Pourtant ce sont toujours les montres suisses

qui en mesure la démesure

et nous revoilà vite de retour sur terre.

Partager cet article

Repost0
21 août 2018 2 21 /08 /août /2018 01:03

jE SUIS PARMI LES 20 FINALISTES DU CONCOURS SUR 200 INSCRITS et je participerai

donc À LA PLUS GRANDE EXPOSITION D'ART DU MONDE EN DÉCEMBRE 2018

 

ART BASEL SPECTRUM MIAMI 2018 

 

avec un seul tableau car c'est cher et je n'avais pas prévu cette exposition que voici, un thème de brûlente actualité

 

INFERNO ....LE HARCELLEMENT SEXUEL ... UN ARCHAÏSME TOUJOURS PRÉSENT

Lorsque ce fut annoncé aux nouvelles, je pris la toile et c'est avec mains sur la toile que j'ai dit NON! 

 

Et le deuxième concours international, finaliste parmi 50 parmi 250 artistes, concours organisé par ma galerie américaine qui m'a ouvert bien des portes

WORLDWIDE ART AND BOOKS - ARTAVITA GALLERY WWA.us

et qui expose dans les plus grandes expositions du monde auxquelles elle m'invite toujours. Cela me donnera 20% de réduction pour un nouveau livre d'art de référence ou pour une grande expositions. 

 

 

Partager cet article

Repost0
21 août 2018 2 21 /08 /août /2018 00:51

Je partirai le 15.08 au borde de la Méditerranée pour deux semaines, mes premières vacances de mer depuis bien des années. JE ME RÉJOUIS BEAUCOUP!

ALORS J'AI PENSÉ À VOUS, MES CHERS LECTEURS ET VOUS OFFRE CE JOLI POÈME

 

AU DOUX CLAPOTIS

 

 

 

Elle est une image, un mirage

qui s'approche et s'évanouit mais ne s'oublie,

cette femme aperçue, au tournant de la rue.

Silhouette svelte, auréolée de cheveux noirs bouclés

ou d'épis de blé dorés

se mouvant à la brise du matin, tombant jusque sur ses reins.

 

Quel regret de n'avoir pu l'approcher,

de n'avoir pu l'emporter que dans mes rêves

où elle règne sans partage

depuis ce jour de pluie, au tournant de la rue.

Elle n'est qu'une image, un regret, un mirage.

 

J'aurais tellement aimé me réveiller à ses côtés

dans la pénombre d'une matinée,

au doux clapotis de la Méditerranée, dans un silence apaisé.

 

Elle s'enroulerait autour de mon corps,

se nichant au creux de mes pensées pour un moment d'éternité.

 

Ma main sur sa hanche lui rappellerait mon amour ;

doucement elle glisserait plus loin,

s'oubliant sur son petit mont,

et nous sommeillerions encore ensemble,

esprits et âmes unis, corps réjouis.

 

Puis, nos yeux se contempleraient pour y lire l'amour décrit

et lentement nous poursuivrions l'histoire de nos envies

dans la pénombre d'une matinée au bord de la Méditerranée,

écoutant les clapotis de nos coeurs en douceur.

 

Je t'aurais tellement aimé à mes côtés...

 

Bonnes VACANCES A VOUS TOUS! ET ce poème pour ceux qui ne partent pas, ce poème qui est comme une petite brise marine qui caressera leur coeur. Aussi cette magnifique huile d'un coucher de soleil flamboyant sur la mer qui est entre les bonnes mains de mon collectionneur, une relation très particulière d'artiste-collectionneur que j'ai la chance de vivre. Il en est à son 9ème tableau.

 

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2018 1 02 /07 /juillet /2018 11:55

Un tableau pour le thème actuels des réfugiés....avec un poème sur l'attente à l'aéroport d'une personne qui ne reviendra plus.

POUR TOUS CEUX DONT LES CHERS NE SONT PLUS REVENUS.

L'AÉROPORT

La porte s'ouvre et se déversent

les passagers de retour des transhumances estivales.

Visages joyeunx visages heureux, parfois anxieux,

tenues ramenés d'ailleurs à leur nouvelle destinée.

 

Je l'attends, de retour de la plage, je l'attends...

Elle arrive, là voilà, contente, reposée, bronzée,

Embrassades, accolades, vite ... retour maison...

 

L'attente une autre fois.. J'attends un autre, je l'attends,

l'attendrai toujours sans plus l'attendre

...il ne viendra pas, il ne reviendra jamais, il est parti..,

 

Je l'attends toujours, telle la dernière fois qu'il est parti,

il ne viendra pas. C'est la douleur qui vient, m'envahit,

dans mon coeur brille, se souvenant, ici à l'aéroport, en attendant.

 

Il a pris une fusée, oui, une fusée pour la plus longue des odyssées.

Il  est parti ailleurs, dans ce nulle part dont on ne revient plus,

cet innérrable là-bas, la transhumance vers l'éternité.

 

Oui,, il m'attend, m'attendra sûrement un été, cet été-là

quand viendra ma transhumance à moi...

 

Solitude, étrange plénitude...,

jamais une habitude...

 

J'ai connu les deux situations et je compatis avec eux qui sont touchés

 

 

Partager cet article

Repost0
5 juin 2018 2 05 /06 /juin /2018 01:00

Un tableau qui m'est venu, lors de l'explosion de ce thème sur les média qui nous utilisent pour leur profit uniquement en n'observant pas nos règlements, nos règles, nos usages. En nous transmettant de fausses nouvelles, en nous influençant à notre insu.Et pourtant nous les utilisons de plus en plus, devenant accroc. C'est à nous de faire attention! C'est à nous de refuser pour autant que ce soit possible... On ne peut pas refuser les nouvelles dispositions del'UE que Face Book nous fait signer sinon nous nous désabonnons de suite mais toutes nos données sont gardées pour l'éternité. C'est un long processus de tout faire disparaître si on le désire. Ces  messieurs d'Internet trouveront toujours le moyen de faire leur argent sur notre dos

. Et n'oubliezpoas que Whatsapp appartient à Face book et il est encore plus fermé et n'est obligé à rien puisqu'il est gratuit ... tout en gardant vos données pour les faire fructifier àvotre insu. C'est nous dans ce tableau, naîfs, innocents, usagers sur les grandes voies d'internet, certes de grande utilité sinon je ne pourrais vous parler ici. Mais Overblog nous donne des droits d'auteurs, il est en règle, et une part, certes minime, sur la publicité figurant sur notre blog, toujours bien adaptée, nous est reversée comme des auteurs de livres qui n'e reçoivent pas plus à moins de vendre des milliers de livres.

 

SOCIAL MEDIA LEAKING.... acrilique 50 x 50 cm, 3 cm D. 05.2018

 

Partager cet article

Repost0

Articles Récents

Catégories